Léon-Alfred Viens photographe (1884-1920)

 

 

Léon Alfred Viens voit le jour à Magog le 2 août 1884. Fils d’Alfred Viens et de Rose Drogue, il est baptisé le lendemain à l’église Saint-Patrice.

 

À Marieville le 7 septembre 1908, il épouse Angélina Trudeau. Fille de Joseph Trudeau et de Marie Lavallée, elle est née à Richelieu le 21 juillet 1887.

 

Le couple s’établit à Magog où naissent leurs trois premiers enfants. Au baptême de l’aînée, en 1909, Léon Alfred est dit marchand à Magog.

 

 

Prénom(s) Naissance/baptême Décès/sépulture
LÉONNE Georgette 17/18-10-1909

Magog (St-Patrice)

01-07-1981 (71 ans)

Marieville

CÉCILE Adrienne 30-11/01-12-1910

Magog (St-Patrice)

04-02-1988 (77 ans)

Montréal/Marieville

Adrien François 25/26-03-1912

Magog (St-Patrice)

25/27-10-1921 (3 ans)

Marieville

LUCIEN Joseph 11/11-06-1914

Marieville

11-03-1993 (78 ans)

Joliette/Outremont/Rigaud

Yvette Marie Blanche 17/18-09-1915

Marieville

13/14-02-1917 (1 an)

Marieville

Émilienne Marie Léa 23/24-01-1917

Marieville

09/10-05-1918 (3 mois)

Marieville/Richelieu

 

Le 2 juin 1913, Joseph Trudeau, menuisier de Richelieu et beau-père de Léon Alfred Viens, achète de Stanislas Daigneault, photographe, un emplacement situé sur la rue Du Pont à l’angle de la rue St-Charles à Marieville, avec maison et autres bâtisses. Sont inclus tous les négatifs, sauf ceux des parents et de la famille du vendeur, et probablement aussi les négatifs acquis du photographe Alphée Léon Bisaillon. Le nouveau photographe Viens et sa petite famille s’établissent donc à Marieville vers 1913. Trois autres enfants y voient le jour mais, malheureusement, trois d’entre eux y sont portés en terre.

Léon Alfred Viens décède prématurément, le 13 mai 1920, à 36 ans après avoir exploité un studio de photographie à Marieville pendant environ 7 ans. Son corps est inhumé dans le cimetière catholique  de Marieville en présence d’un grand nombre de parents et d’amis.

Le 20 décembre 1950, la veuve Angélina Trudeau achète un emplacement situé au 1180 rue Chambly, avec maison et autres bâtisses. Léonne tient la Libraire Viens, située dans la résidence familiale, et peint de nombreux tableaux à l’huile. Cécile travaille à l’usine de tricot Knitters Ltée de Marieville pendant 53 ans. Lucien entre chez les Clercs de Saint-Viateur (c.s.v.) où il occupe différentes fonctions et enseigne à plusieurs endroits au Québec avant de revenir à Marieville pour aider sa famille et collaborer au service pastoral de la paroisse.

Léon Alfred Viens, artiste photographe de Marieville, et sa famille ont été présents dans la vie des marievillois pendant plus de 75 ans.

Nous remercions Bertin Bernier qui a généreusement fait don à notre société de nombreux effets ayant appartenus à l’artiste photographe Léon Alfred Viens et à sa famille. Nous remercions également Denis Déziel pour le traitement des négatifs sur verre qui permet de visualiser et d’utiliser plusieurs centaines de photographies. Ce fonds est un véritable trésor pour l’histoire locale et régionale.

 

 

 

Sources : Généalogie Québec, Registres du fonds Drouin et Index consolidé des décès du Québec 1926-1996; BMS 2000; Bureau de la publicité des droits, Index des immeubles et actes; Société d’histoire de la seigneurie de Monnoir; Les Clercs de Saint-Viateur du Canada, Service des archives.

P. Brière, v. 09-2018








SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE LA SEIGNEURIE DE MONNOIR

1800, rue du Pont

Marieville, Qc. J3M 1J8

Téléphone : 450-460-6767


Nos heures d´ouverture

Lundi: Fermé

Mardi: Fermé

Mercredi: Fermé

Jeudi: 13 h 30 à 16 h 30

Vendredi: Fermé

Samedi: Fermé

Dimanche: Fermé